Recherche sur l’eau

Recherche sur l’eau

Plus nous nous intéressons au thème de l’eau, plus cette dernière est énigmatique...

En guise de petite introduction sur la science de l’eau, il faut faire observer que dans la recherche traditionnelle, il n’était jusqu’à présent fait aucune mention d’états différents de l'eau « liquide », c'est pourquoi la découverte suivante peut être qualifiée en conséquence de sensationnelle.


L’eau se présente sous divers états

Depuis un certain temps, le Dr Elmar Fuchs fait beaucoup de bruit dans le petit monde des physiciens avec sa publication sur le phénomène hydraulique le plus fascinant qui soit dernièrement : le pont d'eau suspendu.

Le pont d’eau est un phénomène qui fut découvert en 1893 par Lord Armstrong, et qui était tombé dans l’oubli jusqu'à récemment. De l'eau distillée est versée dans deux récipients sous haute tension, sous l'effet de laquelle un pont suspendu se forme entre les deux récipients.

Le Dr Elmar Fuchs, qui a quitté l'IUT de Graz pour la Hollande où il occupe désormais le poste de Directeur scientifique du WETSUS - centre international de compétences et de recherche pour une gestion durable de l’eau -, et où il continue d’étudier le phénomène du pont d’eau à l'aide de techniques de recherche dernier cri et d’instruments de mesure optiques parfaits.

Avec succès, comme on peut le constater

Au moyen d'une caméra à grande vitesse et d'un laser femtoseconde, on a découvert que l'eau sur le pont formait d'autres structures que les liaisons « stables » (la glace) et « instables » (l’eau liquide) connues jusqu’à présent. On a pour ainsi dire pénétré dans le no man's land entre "stable" et "instable", en élargissant par là-même les connaissances classiques sur l'eau.

États dynamiques dans l’eau

L'eau liquide ne constitue pas de structure stable - en réalité, les liaisons dans le réseau hydraulique se modifient incroyablement vite -, en l'espace de secondes Femto (10 puissance -15 secondes). La recherche menée au Wetsus a démontré que cette dynamique se modifiait sensiblement quand un fort champ électrique était proche de l'eau. C’est aussi de la plus haute importance pour la biologie, puisque des champs comparables voire plus puissants se manifestent dans les cellules vivantes.

En réalité, une étude complémentaire menée par le Wetsus, en partenariat avec la NASA, a montré que les bactéries transportées par le pont d'eau affichaient un comportement plus actif que le groupe de contrôle, ou que celles qui ne passaient pas par le pont.

Il n'est pas encore possible d’évaluer ce que cela signifie exactement, mais cela peut être le point de départ d'un nouveau modèle (dynamique) de l'eau.

Johann Grander en avance sur son temps

Le fait que l'eau ait la capacité d’adopter plusieurs états est également conforme à l’idéologie de Johann Grander, qui découvrit il y a plus 30 ans que l'eau pouvait, après traitement avec son moteur à aimants naturels, être amenée vers un ordre interne (= structure) très poussé. Le principe de base du procédé de Johann Grander consiste à créer, en améliorant l’état de l’eau, un système stable avec pour conséquence une capacité autonettoyante renforcée et une meilleure qualité d’eau. 

L’appel à un nouveau modèle de l’eau se fait entendre

Cela fait plusieurs années déjà que l’appel à un « nouveau » modèle d’eau se fait entendre en raison des nombreuses anomalies de l’eau, et la découverte sensationnelle du Wetsus souligne cette revendication du monde scientifique. On ne sait pas si et quand un nouveau modèle d'eau sera établi, mais l’on sait qu’il y a et qu’il y aura sans cesse de nouvelles connaissances défiant les lois physiques actuelles, et que la recherche sur l'eau est encore loin d'être à son zénith.

L'eau a une mémoire

On sait depuis de nombreuses années que l'eau peut capter des informations, les stocker, puis les transmettre à son environnement et son entourage. Elle réagit à toutes sortes de signaux, comme des signaux biologiques qui viennent de la Nature, ou à des signaux techniques telles les ondes électromagnétiques de la radiotechnique. Ces deux sortes de signaux sont captées comme information, stockées puis retransmises.
En savoir plus...

L'IUT de Graz redécouvre le pont d'eau

Philippe Ball, éditeur de longue date de la revue Science, revue scientifique renommée, disait en 2008 : "It's embarrassing to admit it, but the stuff that covers two thirds of our planet is still a mystery. Worse, the more we look, the more the problems accumulate: new techniques probing deeper into the molecular architecture of liquid water are throwing up more puzzles."
En savoir plus...

Au cœur de la recherche

GRANDER® est membre du groupe Applied Water Physics dirigé par le Dr Elmar Fuchs, au sein de l'organisation néerlandaise de recherche sur l'eau WETSUS, et est par conséquent toujours à la pointe en matière de recherche sur l'eau.
En savoir plus...

Ce que nous savons n'est qu'une goutte

D'éminents scientifiques s'accordent à dire que la recherche sur l'eau n'en est encore qu'à ses débuts. Des conclusions nouvelles et intéressantes ont été diffusées pour la première fois sur 3sat le 22 octobre 2008. Ces conclusions concernent entre autres :
En savoir plus...

Newsletter

For Security
 

GRANDER®-News

  • 1
  • 2
  • 3
La photo de l’eau GRANDER® du mois

La photo de l’eau GRANDER® du mois

03.07.2017

La photo de l’eau GRANDER® du mois est par Simone Dohmann. En savoir plus

TRINK´WASSERTAG am 23. Juni 2017

TRINK´WASSERTAG am 23. Juni 2017

21.06.2017

Wir Westeuropäer leben im Vergleich zu vielen Teilen der Erde auf einer Insel der „Wasser-Seligen“... En savoir plus

Berglandhotel Untertheimerhof in Villanders/IT nach GRANDER® belebt

Berglandhotel Untertheimerhof in Villanders/IT nach GRANDER® belebt

21.06.2017

In dem als „HOTEL MIT HERZ“  ausgezeichneten Berglandhotel Untertheimerhof in Villanders in Südtirol setzt man... En savoir plus