Français

Étanchéité : projet croissance des levures

Motivation:
Cette étude doit être comprise comme l'une des nombreuses démarches scientifiques nécessaires pour comprendre et expliquer les mécanismes à l'origine des effets de nos produits. 

L'ensemble des processus du déroulement de la fermentation des levures (dans le processus de production des brasseries [1] et boulangeries [2][3]) sont extrêmement complexes et sont constitués de nombreuses étapes.

Chez GRANDER, nous savons, de par nos expériences empiriques, que la vivification GRANDER, dans les brasseries qui utilisent nos produits, a des effets positifs sur de nombreux critères de qualité de la bière ainsi que sur la maintenance de nombreux appareils impliqués dans le processus de fabrication. Par ces recherches, nous voulons être en mesure d'expliquer ces effets, étape par étape.  

Brève description et objectif :
Le projet « croissance des levures » est un projet de recherche sous contrat faisant partie du deuxième pilier du projet « étanchéité ». Son objectif premier est d'étudier si le traitement Grander (« vivification ») de l'eau a une influence sur la croissance des types de levure qui sont utilisées spécialement pour le brassage de la bière. Au cours de l'étude, à différentes étapes, les niveaux de prolifération des germes dans l'eau (nombre d'UFC) sont mesurés et comparés. L'objectif général est de mieux comprendre le processus de la brasserie et de la boulangerie ainsi que l'influence de la vivification GRANDER de l'eau impliquée dans le processus.
 

Mise en place et méthode :
Afin de préserver l'indépendance de la recherche, ce projet n'a pas été commandité directement par Grander. À la place, par le biais de l'institut Research Institute AG & Co KG, c'est un tiers neutre, partenaire contractuel vis-à-vis de l'organisme de recherche, qui a été chargé du développement de projet ainsi que du contrôle qualité. GRANDER ® n'est pas apparu pendant l'exécution du projet. Les chercheurs ne savaient pas si cette commande était financée par un fabricant de dispositifs de vivification d'eau ou par d'autres parties prenantes (agence de protection des consommateurs, etc.). Ce n'est qu'après la clôture du projet que Grander a été révélé à l'institution de recherche en tant que commanditaire.
Au cours de l'étude, différents échantillons d'eau ont été successivement prélevés par le laboratoire d'un ingénieur conseil, documentés et transmis à l'institut de recherche, situé à proximité, pour d'autres expériences. Les échantillons ont été étudiés à l'« aveugle », les chercheurs ne savaient donc pas quels étaient les échantillons qui avaient été vivifiés et ceux qui ne l'avaient pas été. Outre la mesure de la prolifération des germes à différents points de contrôle, la mesure de la croissance des levures était au premier plan. Au cours d'un projet précédent, la souche de levure a été choisie et les paramètres essentiels de l'étude ont été fixés. L'étude était focalisée sur la comparaison des courbes de croissance des levures dans différents milieux, avec ou sans eau vivifiée. En tout, 6 séries de mesures ont été réalisées afin de pouvoir déterminer la pertinence statistique des résultats.

Résumé des résultats : 
Les mesures montrent que la vivification GRANDER – contrairement aux craintes –n'a pas d'effet désavantageux sur la croissance des bactéries de la levure. Conformément aux attentes, des modifications significatives de la prolifération, en raison des conditions stériles continues, ne sont pas visibles dans le cadre des mesures, voire ne sont pas dans le domaine mesurable.

Les courbes de croissance des levures sont, indépendamment du milieu (un groupe avec et un groupe sans eau « vivifiée ») totalement comparables. Cependant, la vitesse de croissance des différents échantillons varie significativement. En tout cas, on peut conclure de cette étude que la « vivification » de l'eau n'entraîne pas d'autres modifications dans la croissance des levures et en particulier qu'elle n'a pas d'effets secondaires indésirables sur la croissance des cultures. 

Commanditaire : Grander GmbH, DI Johannes Larch, directeur de recherche de Grander
Représentant du commanditaire : Ing. Dr. Christof Tschohl, directeur scientifique de RI
Contact : Christof Tschohl, christof.tschohl@researchinstitute.at

Organisme responsable : Research Institute AG & Co KG (RI)
Organisations partenaires : Austrian Institute of Technology (AIT), AQA GmbH, ingénieur conseil assermenté
Pays : Autriche

Durée du projet : Décembre 2018 - juillet 2019
Publication : 
Financement : Grander GmbH – recherche sous contrat sans financement de tiers

 

 

Sources :

[1] Memminger Brauerei | GRANDER Wasserbelebung Erfahrungsbericht
(siehe Aussage am Minute 1:00)
https://vimeo.com/195787157#t=59s

[2] Erfahrungsbericht zur GRANDER Wasserbelebung | Bäckerei Rieß aus Bechhofen
(siehe Aussage am Minute 0:50)
https://vimeo.com/195610343#t=49s

[3] Backen mit GRANDER Wasser - Industrie-Erfahrungen | Teil 1
(siehe Aussage am Minute 1:10)
https://youtu.be/tI3OQGxi-2c?t=70

Brève description et objectif :

Brève description et objectif :