Français

École espagnole d'équitation - Vienne

Les nobles chevaux sont ravitaillés depuis 2003 en eau GRANDER®

Ils appartiennent au patrimoine viennois au même titre que la Cathédrale Saint-Étienne, la Grande Roue et l'Opéra municipal : les lipizzans de l'École espagnole d'équitation. Ils sont ravitaillés en eau GRANDER® depuis octobre 2003 dans les écuries du grand palais viennois le Hofburg, et depuis avril 2005 dans leurs quartiers d'été d'Heldenberg en Basse-Autriche. 

« Nous avons constaté que nos chevaux, depuis l'installation de la vivification d'eau GRANDER®, consommaient environ un quart de volume d'eau en plus et que la prédisposition de nos chevaux aux coliques était en net recul », d'après Johannes Hamminger, écuyer en chef.

L'École espagnole d'équitation de Vienne est la seule institution au monde où l'équitation classique vit et est toujours cultivée dans la tradition renaissance de la "Haute École".

L'École d'équitation dérive le côté espagnol de son nom de la race locale de chevaux sur la péninsule ibérique, qui au 16ème siècle était considérée comme particulièrement noble, fougeuse et apprenant vite, et se prêtait bien à l'équitation classique. Les étalons lipizzans, qui aujourd'hui envoûtent avec leurs démonstrations les amateurs de chevaux du monde entier à l'École espagnole d'équitation, sont les décendants de cette fière race espagnole de chevaux – un croisement de chevaux espagnols, purs-sang arabes et bardes.

L'Empereur Charles VI fit construire dans les années 1729 à 1735 le manège d'hiver (Winterreitschule) dans le palais viennois du Hofburg par Josef Emanuel Fischer von Erlach. Le portrait du monarque en cavalier orne la sompteux grande salle baroque dans laquelle les préparateurs de l'École espagnole d'équitation dressent leurs étalons lipizzans, et les présentent lors de spectacles à un public international.

Informations supplémentaires

Media

Retour