Français

La Terre manque d'eau potable

L'approche durable gagne en importance

La Terre doit toute vie et le nom de "planète bleue" à l'eau. 71% de la surface de notre Terre sont composés d'eau, et cette apparente prépondérance encourage le jugement fallacieux selon lequel l'eau est inépuisable...

L'eau recouvre 71% de notre planète. À 97%, c'est de l'eau salée. Seul 1% des stocks d'eau est directement utilisable comme eau potable et réparti de manière extrêmement inégale. Alors que les uns fuient devant les inondations, les autres essaient de récupérer quelques gouttes du précieux liquide. Dans de nombreuses régions de la Terre, l'eau propre est une denrée rare, et souvent femmes et enfants doivent parcourir des kilomètres pour dégoter un seau d'eau.

De plus en plus de problèmes liés à l'eau

D'un point de vue qualitatif et quantitatif, les réserves d'eau, avant tout au Proche-Orient et en Afrique du Nord, en Asie centrale et dans certaines régions de l'Australie, sont déjà arrivées à un point critique. En Espagne se forme le premier désert en Europe ; de nombreux lacs – dont la Mer d'Aral - et fleuves se tarissent. Les experts attendent en outre à l'avenir une augmentation massive des problèmes liés à l'eau dans le sud de l'Afrique, au Pakistan ainsi qu'en Chine et en Inde. 

En 2025, selon les données de la FAO, 1 800 millions de personnes vivront dans des pays ou même des régions où la pénurie d'eau sera totale.

Voici rapidement un exemple chiffré sur le thème de la consommation d'eau, qui nous ouvre brusquement les yeux : en Inde, un individu consomme chaque jour – sans compter l'agriculture ni l'industrie –, 25 litres d'eau, contre 129 en Allemagne et 500 (!) à Dubaï. 

Plus d'1 milliard d'individus n'ont pas accès à une eau propre

Nous apprenons à nos enfants à fermer l'eau quand ils se brossent les dents deux fois par jour 3 minutes à chaque fois, mais le faisons-nous aussi vraiment toujours ? 

Alors que l'eau dans les pays industrialisés sort des canalisations tout naturellement et à tout moment, en quantité souhaitée tout en étant potable, plus d'un milliard d'individus, d'après les données de l'OMS et de l'UNICEF, n'ont pas accès à une eau propre. 

Plus de fois plus d'individus (2,6 milliards) n'ont pas la possibilité d'utiliser d'installations sanitaires comme des toilettes. L'humanité souffre d'une pénurie d'eau croissante, alors que la consommation d'eau augmente.

Pourquoi l'eau se fait de plus en plus rare ? 

  • Sollicitation excessive des ressources en eau :
    L'eau remplit des océans, des lacs, des fleuves mais aussi des piscines, des dispositifs d'arrosage pour terrains de golf ; l'eau est utilisée pour l'arrosage des fraises dans le sud de l'Espagne. La sollicitation excessive des ressources en eau représente de loin le plus grand risque pour l'alimentation mondiale en eau, et la force motrice de la crise mondiale de l'eau. On prélève dans la Nature plus d'eau qu'elle ne peut en mettre à disposition, et le système naturel de régénération est à la limite de la rupture.

  • Croissance démographique :
    La population mondiale augmente chaque année d'environ 80 millions d'individus d'après les évaluations des Nations unies, et avec eux, la soif. Globalement, la consommation d'eau a augmenté deux fois plus que la population, d'après les calculs de la FAO. Avec la croissance démographique augmente cependant avant tout le besoin en denrées alimentaires et donc aussi le besoin en eau. L'agriculture est, d'après les données du Programme mondial pour l'évaluation des ressources en eau (WWAP), avec une consommation pouvant aller jusqu'à 75% des réserves d'eau, de loin le leader mondial en termes de consommation. La "production" de viande compte, avec 16 000 litres d'eau par kilo, parmi les produits les plus voraces en eau.

  • Réchauffement climatique :
    Non seulement le réchauffement climatique fait disparaître de manière extrêmement substantielle la saison des pluies dans de nombreuses régions, mais encore les périodes de sécheresse durent plus longtemps dans de nombreuses régions. Les experts tablent sur un maximum de 30% de pluies en moins dans des régions qui sans cela sont déjà sèches, comme l'Afrique du Sud ou le Brésil. La conséquence est l'accroissement des pertes de récoltes. 24 à 700 millions d'individus seront des réfugiés à l'avenir en raison de la pénurie d'eau (à l'inverse, 47% de la population mondiale vivront dans des régions avec d'importants problèmes liés à l'eau).

  • Pollution de l'eau :
    La crise mondiale de l'eau est avant tout une crise des eaux usées. La pollution croissante de l'eau à cause de l'urbanisation, des eaux industrielles et des déchets provoque des dégâts dans l'environnement, qui sont irréversibles et déciment un peu plus les stocks d'eau potable, qui se raréfient déjà sans cela. Au nord de la Chine, fleuves et lacs ont été, après des décennies de croissance industrielle effrenée, tellement pollués qu'aujourdhui plus de 200 millions de Chinois vivent sans avoir accès à une eau potable propre. Mais en Méditerranée aussi, l'une des mers les plus polluées au monde, sont déversés chaque année deux millions de tonnes d'huile, 800 000 tonnes de nitrates et 60 000 tonnes de lessives (vous obtiendrez de plus amples informations auprès de l'Institut für Verfahrenstechnik de l'Université de Brême).

    En quoi ça nous concerne ?

    1. La pénurie d'eau rend malade

    Eau polluée et sanitaires inexistants causent et répandent des maladies, et représentent un risque extrêmement élevé pour la santé. Des millions d'individus - dont cinq millions d'enfants - meurent chaque année en raison de maladies qui auraient pu être évitées, causées par une eau sale. D'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 88% de toutes les maladies sont à attribuer à une eau polluée.

    2. La pénurie d'eau crée la faim

    Une catastrophe liée à l'eau tourne vite en catastrophe liée à la faim. Car agriculture et élevage dépendent directement de l'eau.

    3. La pénurie d'eau engendre des conflits

    Le "combat" pour l'eau entraîne des affrontements politiques et des conflits à l'intérieur des et entre les États. L'eau devient un bien économique (rare) – avec des besoins croissants. Les experts craignent que l'eau ne devienne de plus en plus à l'avenir, en raison de problèmes de droits de jouissance non résolus, une ressource conflictuelle.

    QUE POUVONS-NOUS / DEVONS-NOUS FAIRE ?

    C'est la responsabilité de tout un chacun si l'eau est gaspillée, économisée ou polluée. Adopter un comportement durable avec l'eau est pour nous tous primordial, et aussi possible. Chaque pas, aussi petit soit-il, est un signe pour une protection durable (de l'eau). Peut-être que si nous respections davantage la Nature et considérions l'eau comme un être vivant - comme Johann Grander -, nous nous comporterions automatiquement de manière plus attentionnée et consciente avec cette ressource. 

    Utilisons l'opportunité qui nous est donnée - pas seulement à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, mais 365 jours par an -, afin que la Terre (et nous, par conséquent) ne manque pas d'eau potable.

 

 

Retour

Hotline gratuite +800 000 20335

Numéro de service international gratuit pour les appels de AT, DE (téléphone fixe, mobile), IT (téléphone fixe), CH (téléphone fixe), ES (téléphone fixe), FR (téléphone fixe)

La meilleure eau à la maison, cela vous intéresse?

Nos spécialistes de l’eau seront heureux de vous conseiller sans engagement, et définiront pour vous votre concept d‘eau individuel – pour que coule de votre robinet une eau optimale et durable.