Français

Médium attivante versus eau d'information

Cet article traite de l'évolution contemporaine des définitions de concepts, entre autres de celle du facteur de processus « médium attivante » (jusqu'ici souvent qualifié d'« eau d'information ») dans la vivification d'eau Grander

De nouvelles découvertes scientifiques sur cette méthode éprouvée


L'apparition du concept d'« eau d'information » remonte historiquement aux années 1970 et était due à la nécessité de trouver une définition pour un facteur de processus inconnu jusque-là qui n'avait jamais été défini dans la physique de l'eau.

La pensée fondamentale de Johann Grander (constituée de thèses scientifiques, à savoir méthodiquement documentées, ainsi que d'expériences mesurées et reproductibles voire reproduites) était difficile à saisir par des mots, à une époque où on était encore loin de la constitution de la physique appliquée de l'eau en une propre discipline scientifique.  La physique quantique était à l'époque également un courant jeune, pas encore véritablement établi.

Aujourd'hui, en 2019, des concepts tels que l'« intrication quantique » ou l'« action fantôme à distance » font partie des phénomènes reconnus de la mécanique quantique ou de la physique expérimentale. Par l'intrication quantique, on décrit le phénomène à travers lequel deux particules séparées l'une de l'autre dans l'espace peuvent échanger des informations sur leurs caractéristiques sans décalage dans le temps. Cela était contraire à toutes les lois de la physique classique, jusqu'à ce qu'en 1964, le physicien nord-irlandais John Stewart Bell, qui fut plus tard lauréat du prix Nobel, trouve une preuve claire qu'Einstein était sur la mauvaise voie[1]. La coopération scientifique interdisciplinaire d'universités européennes et d'organismes de recherche au sein du Centre de compétence européen des technologies de l'eau durables – WETSUS [2][https://www.wetsus.nl/research/research-institutes] – a permis en 2016 une percée dans la compréhension du traitement magnétique de l'eau du point de vue de la physique de l'eau [3] et a ainsi, pour la première fois, donné une base scientifique solide aux thèses de la vivification d'eau GRANDER.

Le médium attivante utilisé dans les dispositifs GRANDER de vivification de circuits fermés est un initiateur décisif du processus de vivification d'eau Grander et génère, conjointement avec le MWT (magnetic water treatment, traitement magnétique de l'eau), l'effet Grander de vivification de l'eau, documenté depuis des décennies. Le médium actif (que l'on appelait précédemment « eau d'information ») issu de la source Stéphanie, dans la mine de cuivre de Jochberg, devient ensuite – après avoir été soumis au traitement physique développé par Johann Grander – partie intégrante du futur processus de vivification.

 Querschnitt FR 3 2020

[1] https://www.spektrum.de/video/spukhafte-fernwirkung-wie-einstein-widerlegt-wurde/1515169 (13.11.2019).

[2] https://www.wetsus.nl/research/research-institutes

[3] Martina Sammer, Cees Kamp, Astrid H. Paulitsch-Fuchs, Adam D. Wexler, Cees J. N. Buisman, Elmar C. Fuchs; Strong Gradients in Weak Magnetic Fields Induce DOLLOP Formation in Tap Water, Water 2016, 8, 79.

Hotline gratuite +800 000 20335

Numéro de service international gratuit pour les appels de AT, DE (téléphone fixe, mobile), IT (téléphone fixe), CH (téléphone fixe), ES (téléphone fixe), FR (téléphone fixe)
La meilleure eau à la maison, cela vous intéresse?

Nos spécialistes de l’eau seront heureux de vous conseiller sans engagement, et définiront pour vous votre concept d‘eau individuel – pour que coule de votre robinet une eau optimale et durable.