Français

Ce que nous savons n'est qu'une goutte

Nouvelles conclusions de la recherche sur l'eau

D'éminents scientifiques s'accordent à dire que la recherche sur l'eau n'en est encore qu'à ses débuts. Des conclusions nouvelles et intéressantes ont été diffusées pour la première fois sur 3sat le 22 octobre 2008. Ces conclusions concernent entre autres :
  • la mémoire immédiate et à long terme de l’eau,
  • l'eau de mer inflammable par les radiations,
  • le pont d’eau, et
  • la transmission d’informations, etc.

Les propriétés de l'eau semblent être claires, pourtant on découvre toujours de nouvelles "anomalies". Aux États-Unis, on pense que l'eau de mer peut être rendue inflammable par les radiations. En Autriche, une équipe de jeunes scientifiques construit des ponts d'eau qui sont contraires aux règles de la physique. En Israël, on part du principe que l'eau a une "mémoire". Des groupes mondiaux remplacent la chimie par l'eau "vivifiée" de simples naturalistes. Des médecins étudient les vertus curatives des cascades. Si les résultats de toutes ces expériences sont fascinants et mesurables, leurs causes physiques ne sont pas encore expliquées. Dans ce contexte, la vivification d'eau GRANDER® est aussi exposée. Elle n'est pas scientifiquement prouvée mais largement éprouvée dans la pratique. Des entreprises industrielles de renom témoignent.

Hans Kronberger met en lumière, dans son documentaire de 45 minutes Ce que nous savons n'est qu'une goutte, les derniers résultats de la recherche sur le thème de l'eau.

>> Film : Ce que nous savons n'est qu'une goutte (film en anglais)

Media